TPI de Dixinn : fin des débats dans l’affaire Amadou Diouldé Diallo, le verdict renvoyé

Le procès dans le dossier du journaliste et historien Amadou Diouldé Diallo a été ouvert ce mardi 13 avril devant le Tribunal de première instance de Dixinn en présence du prévenu et de ses avocats.

Poursuivi pour offenses par voix de presse au chef, le journaliste a été entendu sur la base de la loi L002 relative à la liberté de la presse. A la barre, Amadou Diouldé Diallo a réfuté les accusations portées à son encontre tout en soulignant qu’il a attiré l’attention des guinéens sur les agissements du président Alpha Condé.

Dans ses réquisitions, le procureur de la république près le Tribunal de première instance de Dixinn, Siddy Souleymane N’diaye a demandé au Tribunal de le retenir dans les liens de sa culpabilité et le condamner au paiement de 5 millions de francs guinéens d’amende.

De leur côté, les avocats de la défense ont à tour de rôle plaidé non coupable des charges portées contre leur client. Ils ont sollicité un acquittement pure et simple du journaliste qui a été détenu plus d’un mois à la Maison Centrale de Conakry.

Après avoir entendu toutes les parties, le président du Tribunal a renvoyé l’affaire le 28 avril prochain pour délibération et le journaliste reste toujours détenu.

Abdourahmane Diallo pour www.gui-plus.com
(00224) 621 28 03 88 / 664 79 20 35

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *