Sport : Roller, le parcours d’un jeune passionné et ambitieux.

Roller est un sport qui consiste à se déplacer sur des chaussures montées sur roues. Ce sport est aujourd’hui pratiqué par bon nombre de jeunes guinéens, c’est le cas de Djibril Keita qui a opté pour le roller depuis son base âge (6 ans) et il est actuellement directeur technique de la Fédération guinéenne de patinage et président de l’association des jeunes rollers de guinée (AJRGuinée).

A la question de savoir ce qui lui a motivé à pratiquer ce sport, l’athlète répond «Étant très jeune, difficilement je sortais dans ma cour, un jour j’étais de passage, j’ai vu des grands qui pratiquaient ce sport sur le goudron et qui chauttaient cela m’a motivé j’ai eu l’amour ce jour là à pratiquer mais je n’avais pas eu l’occasion de faire sur le champ depuis lors j’ai aimé ce sport».

Parlons-en de votre parcours professionnel

J’ai commencé à pratiquer le roller en 2000 dans la commune de Dixinn.

En 2008, j’ai créé un groupe de rollers appelé ”rois du patin“.

En 2013 Daouda Bah le journaliste sportif à la RTG a eu l’idée de créer une fédération de patinage, il m’a sollicité de travailler avec lui j’ai accepté et j’ai été nommé l’entraîneur de l’équipe.

En fin 2013, nous avons fait la première sortie pour représenter la Guinée au Sénégal dans une compétition d’Afrique qui regroupait 18 pays et dans cette première participation nous avons occupé la deuxième place où j’ai reçu la médaille d’argent.

En 2015, nous avons encore participé à une seconde compétition au Sénégal dans laquelle j’ai arraché aussi la médaille d’argent.

En 2016 nous avons participé à une coupe du monde de roller-ball au Bangladesh dans laquelle nous avons occupé la 17ème place sur le plan mondial.

En 2018 j’ai participé avec la fédération de rollers sport présidée par Moussa Fofana à une coupe d’Afrique en Égypte mais par manque de matériels professionnels on n’a pas pu obtenir de médaille.

En répondant à la question des difficultés rencontrées, notre interlocuteur se lâche et lance des piques « en Guinée nous n’avons pas de terrain de roller, nous n’avons aucun soutien, nous représentons la Guinée dans des grades compétitions sans prime, sans matériels car nos matériels c’est nous même qui les cherchons, alors que y’a des footballeurs ici qui ne font rien pour le pays, ils n’ont jamais participé à une coupe du monde et ils ont des milliards, en Guinée ils n’accordent pas de crédit aux autres disciplines en dehors du football ».

Le jeune Keita lance une invite pour la réalisation des projets qu’il souhaite réaliser « au-delà de mon idée de créer une association de roller qui regroupe aujourd’hui plus de 150 jeunes inscrits à former pour le roller dont l’objectif est de faire des publicités, des promos, des carnavals, des campagnes, des denses, de l’affichage, de la vente pour les entreprises, des cérémonies qui nous permette aujourd’hui d’avoir des matériels de travail, j’ai plein des projets pour le roller en Guinée seulement les moyens me manquent, donc je lance un appel solennel aux bonnes volontés de nous aider à développer le roller en Guinée ».

Abdourahmane Diallo pour www.gui-plus.com
+224 621-280-388

3 réflexions sur “Sport : Roller, le parcours d’un jeune passionné et ambitieux.”

  1. Oui je suis rouller aussi de Guinée Conakry aide nous avoir des matériaux surtout terrain et les rouler professionnels

    1. Abdourahmane Diallo

      D’accord on prend note, personnellement on a pas mais nous allons lancer votre appel car le est là uniquement pour faire la promotion de la jeunesse. Il suffit juste et lire et de partager nos publications. Merci

  2. Abdourahmane Diallo

    D’accord on prend note, personnellement on a pas mais nous allons lancer votre appel car le site est là uniquement pour faire la promotion de la jeunesse. Il suffit juste et lire et de partager nos publications. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *