Non exécution du mandat d’arrêt contre Gneloye : « c’est une insulte vis-à-vis de la loi », déplore le juge

Le procès dans l’affaire qui oppose Kadiatou DK Diallo à Ousmane Gneloye s’est produit ce jeudi 03 juin devant le Tribunal de première instance de Dixinn en l’absence du prévenu qui a de nouveau refusé de se présenter.

Lors de la dernière audience, le juge Alphonse Charles Wright avait décerné un mandat d’arrêt contre Ousmane Gneloye Diallo. L’exécution du dit mandat avait été confié à la Brigade de recherche de Kipé.

Dès l’ouverture de l’audience de ce matin, le Commandant de cette Brigade a transmis un procès-verbal indiquant que le jeune « Ousmane Gneloye est introuvable ». Remonté pour cette non exécution, le juge Alphonse Charles Wright a indiqué que ce procès-verbal n’engage pas le tribunal.

« J’ai décerné un mandat d’arrêt contre le prévenu non un mandat d’amener. Donc ce procès verbal ne lie pas le tribunal. Ça doit être écarté carrément des débats. C’est une insulte vis-à-vis de la loi guinéenne », a déploré le juge.

L’avocat de la partie civile quant à lui indique que « le prévenu est protégé par le premier responsable de la gendarmerie », a dit Maître Pepe Antoine Lama.

Abdourahmane Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *