King ALASKO s’exprime à propos de sa relation avec MLP.

« Tout récemment on était à la Gendarmerie, et ça ne fait même pas un mois. En présence de ma mère, mon oncle, MLP a remis mon contrat au Commandant de la Gendarmerie, et il a dit que c’est fini entre nous. Qu’il ne veut plus travailler avec moi. Les raisons, parce que tout simplement, je suis allé jouer à Labé [Moyenne Guinée, ndlr ]. Après, un jour, Ablaye (SKANDAL) m’a appelé à propos de mon trophée des Victoires de la musique guinéenne. Il m’a demandé pourquoi j’ai dit à Bouba (un de mes grands) d’aller chercher le trophée. Je lui ai répondu en disant ceci : Mais tu as dit que c’est fini entre nous. Alors, pourquoi je vais continuer à courir après vous ? Cela étant, il m’a fait des menaces et il m’a raccroché au nez. »

« En réalité, le contrat, c’est pour 5 ans. D’ailleurs, au moment où je signais ce contrat, aucun membre de ma famille n’était présent. Ensuite, c’est dans la précipitation que MLP m’a fait signer ce contrat. Il ne m’a même pas donné le temps de prendre connaissance du contenu. Vous savez, quand on est jeune, on est excité et on ne voit pas certaines choses. Mais j’avais aussi en tête que si je suis avec MLP, c’est pour développer ma carrière. J’avais confiance en ce label. Il ne m’a pas donné le temps de lire le contrat. Il m’a dit : signe ! Signe ! Signe ! Sinon on va arrêter ton concert… Tu ne vas plus faire de concert ». Étant jeune, sans aucune expérience, du coup, j’ai signé. »

« MLP ne m’a donné que 25 millions GNF. Dans cet argent, j’ai pris 20 millions pour donner à ma mère et j’ai gardé le reste. Aujourd’hui, les gens se moquent de moi un peu partout. Chaque fois, je dis à SKANDAL que ma position n’est pas bonne, qu’il n’a qu’à m’aider à avoir au moins un appartement et une voiture. Parce que je viens de faire le plein de l’Esplanade. Quand on finit le concert, vous savez ce que les gens pensent. Mais il me dit toujours que l’argent n’est pas rentré. Imaginez, dans l’intervalle du 14 février à maintenant, je le vois s’acheter une voiture de 100 millions et il vient me la présenter : Petit, viens voir la voiture que je viens de m’acheter. Toutes ces réalités-là jouent sur moi. Alors qu’on doit bien prendre soin de son artiste. Le pire, il vend mon album et moi je ne suis au courant de rien. Je ne connais aucune situation de cette vente. MLP ne me dit rien. Avec tout ça, il est allé à la Gendarmerie pour dire que c’était fini entre nous. »

« Je souhaite qu’on se parle sur un plateau télé. Je ne peux pas dire que MLP n’a rien fait pour moi, je l’en remercie. Mais je n’ai pas aimé la manière dont MLP et son équipe se sont débarrassés de moi. Je suis leur artiste, je suis leur perle, ils devaient prendre soin de moi. Après tout, ma maman a voulu porter plainte contre MLP. Mais je l’ai suppliée de laisser tomber. Car, je suis encore jeune, j’ai la vie devant moi. »

« A la gendarmerie, MLP a dit devant ma mère et le Commandant que je me drogue. Cela a été son prétexte. Parce que tout simplement, il n’a pas d’argument pour se débarrasser de moi. Histoire de me mettre en mal avec mes parents. D’ailleurs, depuis le 14 février, MLP n’a jamais appelé ma maman pour la remercier. Aujourd’hui, les gens se moquent de moi de gauche à droite. Même sur les réseaux sociaux les gens mettent des statuts en disant ceci : Nous, nous avons des voitures, et ALASKO traîne à moto. Tout ça joue sur mon moral à longueur de journée. Si je n’étais pas un vrai homme, ça allait être de la folie. Tout le monde a vu mon concert du 14 février, la manière dont il était plein. Alors, si je dis à quelqu’un que je n’ai même pas d’appartement, la personne ne va pas me croire. Je suis déçu de MLP, je n’avais pas pensé qu’il allait se comporter envers moi comme ça. Je pensais qu’il allait m’aider à mettre ma carrière au haut niveau. Un artiste, c’est comme une marchandise. Si tu ne prends pas soin de ta marchandise, comment les gens vont-ils l’acheter ? Ce n’est pas normal, ce que MLP m’a fait. »

Pris sur la page de Fadiga IF https://www.facebook.com/ibrahimafode.fadiga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *