Interview: Le parcours de Mamadou Dian Diallo, le créateur de l’application Africain-Autodidacte.

Présentez-vous ?

Salut à tous, Je suis Mamadou Dian Diallo, j’ai 24 ans,je suis actuellement étudiant en marketing et Je suis le créateur de http://africain-autodidacte.com/ une plateforme/application de formation en ligne destinée aux entrepreneurs africains. Nous aidons les entrepreneurs à développer leur propre personne pour devenir la meilleure version d’eux même et développer leur entreprise.

Parlez-nous de votre enfance ?

Toute mon enfance, je l’ai passé en Guinée, entre Nzérékoré, Gueckédou, Tougé et Conakry, J’ai été éduqué par ma mère et mes grandes mères.

J’ai fait mes études primaires à Conakry, dans une petite école de 5 chambres et salon près de cimenterie.

Je n’ai pas eu une enfance très difficile, je n’ai pas eu des difficultés dans mon enfance. Et il n’y avait pas non plus des jours exceptionnels, sauf une, lorsque j’ai eu la chance de venir en Europe et de pouvoir continuer mes études.

Que peut-on retenir de votre parcours secondaire et universitaire ?

Je suis une personne qui a passé beaucoup de temps à chercher ce que je voulais faire dans ma vie. Et par conséquent, j’ai suivi plusieurs formations dans différents domaines : électricité, électromécanique, le bâtiment, gestion, et finalement, je suis actuellement dans le marketing.

Comme vous le voyez, j’ai étudié plusieurs domaines pour que je puisse trouver ma voie, et je crois que je l’ai trouvé avec le marketing combiné avec l’entrepreneuriat. Parce que ce que je veux faire dans ma vie, c’est de créer des solutions.

comment avez-vous débuté dans l’entrepreneuriat ?

J’ai commencé à m’intéresser à l’entrepreneuriat en suivant des formations en ligne qui avait pour objectif de m’aider à avoir plus de confiance en moi, de ne plus être timide. Petit à petit, je me suis intéressé à l’entrepreneuriat et un an après, j’ai lancé une chaîne YouTube sur laquelle je partageais mes connaissances. Ensuite j’ai créé www.africain-autodidacte.com pour permettre aux Africains de se former et se lancer à leur tour dans l’entrepreneuriat.

J’ai créé plusieurs sites web, des chaînes You tube. J’ai aidé des jeunes entrepreneurs à trouver des informations pour développer leur business. C’est grâce à tout cela que j’ai pu créer AFRICAIN AUTODIDACTE.

Parlez-nous de la plateforme Africain autodidacte ?

 Alors, africain autodidacte est une application de formation en ligne pour les entrepreneurs africains. Elle propose des formations qui permettent à l’entrepreneur ou au futur entrepreneur de trouver les formations qu’il lui faut pour booster son business, ou de développer sa propre personne.

 Beaucoup de personnes veulent se lancer dans l’entrepreneuriat, mais elles n’y arrivent pas parce qu’elles n’ont pas accès à l’information.

C’est très compliqué pour certains d’avoir accès à l’information. Et lorsqu’ils sont sur Internet, il y a tellement d’information qui fait que parfois on se noie dans toutes ces informations. C’est pourquoi notre objectif est justement de leur donner l’information qu’il faut au bon moment.

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées depuis vos débuts dans l’entrepreneuriat ?

Alors, le plus difficile encore commencé d’abord de croire en soi, de croire que c’est possible.

En ce qui concerne notre plateforme, les difficultés que nous rencontrons est de trouver des formateurs pour proposer des formations. Notre objectif est de convaincre 20 formateurs pour qu’ils proposent leurs formations sur l’application d’ici décembre 2020 car nous voulons atteindre les 100 formations d’ici là. Et aussi avoir plus d’étudiants sur l’application.

Nous cherchons des formateurs qui aiment partager, transmettre l’information.

D’où tirez-vous cette motivation ?

J’ai toujours pensé à l’Afrique dans toutes les choses que j’ai faites. Par exemple, lorsque j’ai commencé la formation en électricité, je me suis toujours posé la question « comment vais-je appliquer mon savoir lorsque je serai rentré en Afrique ». L’Afrique est ma première source de motivation. Ma motivation vient du fait que je veux participer à la résolution du problème des Africains.


Quel rôle joue le digital en cette période de crise sanitaire ?


 Le marketing digital est un domaine qu’il ne faut absolument pas négliger même en temps normal.
Ça veut dire que même quand on n’est pas en période de crise, tout le monde est présent sur Facebook, tout le monde est connecté et du coup si vous lancer un projet ou si vous lancez une entreprise, vous devez absolument être présent sur Internet parce que tout le monde est connecté aujourd’hui. 
 Le digital ne doit pas être négligé surtout pour les jeunes, parce aujourd’hui, il est plus facile de créer un business grâce à Internet. 

Si vous voulez développer votre entreprise, vous devez savoir que vos futurs clients sont déjà présent sur les réseaux sociaux. 


9-    Quel message avez-vous à transmettre aux jeunes africains ?

 Alors le message que je veux faire passer aujourd’hui est : “avoir peur” est tout à fait normal, car cela fait partir de l’humain. La peur est une émotion comme les autres. Il a une fonction : celle de la  protection. 
Mais parfois, il nous protège beaucoup trop. C’est à vous de comprendre à quel moment la peur est justifié, et à quel moment elle vous rend inefficace. 
Chaque jour, il faut vous battre contre vos peurs. Pour ce faire, vous devez constamment sortir de votre zone de confort. 
C’est en sortant de votre zone de confort que vous allez progresser dans la vie.

Un mot par rapport à notre site web www.gui-plus.com

Je remercie cette plateforme de m’avoir donné cette occasion de m’adresser à la jeunesse. 

Votre travail est très important et très utile. Vous permettez aux jeunes qui se lancent dans une activité de partager leurs expériences, leurs échecs, leurs difficultés et leurs succès bien sûr. Ce site permet aux jeunes qui veulent se lancer de s’inspirer et de croire en eux parce qu’ils vont voir que si des jeunes tout à fait ordinaires ont réussi à se lancer, eux aussi seront capables de faire la même chose.

Votre travail est essentiel et j’espère avoir apporté quelque chose à cette plateforme et aux jeunes qui suivent cette plateforme.

1 réflexion sur “Interview: Le parcours de Mamadou Dian Diallo, le créateur de l’application Africain-Autodidacte.”

  1. Merci énormément de m’avoir permis de partager cela avec vous. Simple

    J’espère que vous irons très loin ensemble. Et merci à cette plateforme d’exister. Je viens très souvent ici pour m’inspirer également des jeunes.

    Merci Beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *