INTERVIEW: A la rencontre de Daouda Bah, le Président de la FEG.

Présentez vous?

Je m’appelle Daouda Obama Bah, j’ai 26 ans et je suis le président de la Fédération Estudiantine de Guinée (FEG).

Parlez-nous de vous en quelques mots ?

Je suis né en 1994 à Dinguiraye, je suis le petit fils à Bah Mamadou (Banque Mondiale), tous originaires de Pita (Timbi Touni). Mon arrière-grand-père est Thierno Souleymane Bah (responsable de la province de Timbi) une province parmi les neufs (09) Diwés du foutah théocratique

Que peut-on retenir de votre parcours académique ?

J’ai fait mes études secondaires à  N’Nzérékoré puis mes études supérieures à Conakry

Parlez-nous de la FEG et de ses activités?

Tout est parti de l’année 2016, l’année à laquelle j’ai obtenu mon Bac et on m’a orienté à la faculté de Sciences juridiques et politiques, département sciences politiques de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia.

Dès lors, étant un habitué non seulement de la vie associative, mais aussi de l’activisme, au cours de plusieurs échanges avec des étudiants de toute part notamment mon cher ami Mamadou N’diré Badé, une idée s’est imposée en moi, celle de mettre une Fédération estudiantine en place.

Cette Fédération va mieux s’occuper des problèmes auxquels les étudiants sont confrontés dans nos IES (Institutions d’Enseignement Supérieur) tant sur le plan social qu’éducatif. C’est ainsi, en 2017 que la Fédération Estudiantine de Guinée a vu jour.

Nos activités sont entre autres : organisation des séances de sensibilisation, colloque, panels, conférences, formations, médiation en temps de crise éducative.    

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées dans la mise en place de cette association?

Les difficultés sont entre autre : l’hostilité des autorités à tous les niveaux, particulièrement celles universitaires, le problème liée à l’obtention d’un agrément 

D’où tirez-vous cette inspiration?

Je tire ma source d’inspiration de mon cher Père.

Quels sont vos projets pour le long terme ?

En faire de toutes les structures scolaires et estudiantines une seule structure ensuite défendre les droits de l’ensemble des élèves et étudiants guinéens.

Quel regard portez-vous sur la rentrée universitaire annoncée par le Président de la République après plusieurs mois de confinement ?

L’adresse du Président de la République faisant étant de la réouverture des écoles et universités, me donne un sentiment à la fois d’inquiétude et de satisfaction.

  • Inquiet en ce sens : est-ce que toutes les mesures barrières préconisées  vont être respectées, sachant le nombre de nos élèves étudiants concernés  dans les établissements
  • Satisfait en ce sens : l’espoir renait, les élèves et étudiants vont pouvoir en fin retourner dans les salles de classe.

Quel message avez-vous à transmettre aux étudiants?

Profitez du temps qui vous ait donné

‘’Assez bon n’est pas assez bon si ça peut être mieux ; Et mieux n’est pas assez bon si ça peut être le meilleur’’. Donnez le meilleur de vous-même.

Un mot pour notre site web guiplus224

Gui plus est un site qui fait la fierté de la jeunesse guinéenne, dans la mesure où il fait la promotion des jeunes talentueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *