Football : une plainte contre Antonio Souaré déposée à la commission d’éthique

Décidément, les crises au sein du football guinéen sont loin de connaître leur épilogue. Après la saisine des juridictions guinéennes en 2017 par Antonio Souaré contre Salifou Camara dit Super V, ce dernier aussi porte plainte contre l’actuel président de la Fédération guinéenne de football devant la Commission d’éthique pour violation non seulement des statuts de la FEGUIFOOT mais aussi du code d’éthique de la FIFA.

Dans le premier recours signé le 22 mars et adressé à la Commission d’éthique de la FEGUIFOOT, l’ancien dirigeant du football guinéen reproche à Antonio Souaré de violer de façon flagrante l’article 17 du Code d’éthique de la FIFA relatif aux devoirs de signalement des infractions devant la Commission d’éthique.

Dans sa plainte, Salifou Camara accuse aussi Antonio Souaré de violer également l’article 24 du même code qui parle des “Faux dans les titres”. Selon Super V, les faits sont relatifs à la convention de partenariat que l’actuel président de la FEGUIFOOT a signé avec les ministères du budget, de l’économie et des finances, celui des sports et l’administrateur central des grands projets pour la gestion du stade de Nongo.

Dans une autre plainte adressée toujours à la Commission d’éthique de la FEGUIFOOT, l’ancien président reproche à Antonio Souaré de violation de l’article 63 des statuts de la FEGUIFOOT. D’après Super V, cet article dit qu’en cas des litiges au sein du football guinéen, les juridictions ordinaires sont incompétentes à gérer le dossier. Mais, Antonio Souaré avait contre toute attente saisi la DPJ en 2017 jusqu’au Tribunal de Kaloum contre lui pour détournement et abus de confiance.

Suprer V accuse également l’actuel président de la FEGUIFOOT de recruter un cabinet d’audit de son choix de façon « illégale » pour le congrès électif du 30 avril prochain. Ce qui selon lui violerait l’article 23 des statuts de la FEGUIFOOT qui dit que « seule l’Assemblée générale régulièrement convoquée a la compétence de recruter un cabinet d’audit », peut-on lire dans la plainte.

Abdourahmane Diallo pour www.gui-plus.com
(00224) 621 28 03 88

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *