Dossier du 28 septembre: le collectif des victimes demande justice auprès des nouvelles autorités

Ce mardi, a eu lieu le 12e anniversaire du massacre du 28 septembre 2009 de Conakry. À cette occasion, l’association des victimes, parents et amis (AVIPA), l’organisation Guinéenne de défense des droits de l’homme (OGDH) et ses partenaires ont animé un point de presse à la maison commune des journalistes à Conakry.

Cette conférence de presse a permis à ces acteurs de faire un point de la situation sur le massacre du 28 septembre.

À cet effet, madame Asmaou Diallo, présidente de AVIPA souhaite que le procès tant attendu par les victimes se tienne dans un bref délai. Et que cette année soit la dernière commémoration de cet anniversaire:

<<Que cette commémoration soit la dernière avant le procès. Nous demandons aux nouvelles autorités de bien se presser pour la tenue de se procès. Nous rassurons aux nouvelles autorités que nous sommes de leur côté et sommes à discuter avec eux de tous les moyens possibles pour l’avenir de ce procès>> a t-elle souligné

Du côté du collectif des avocats des victimes, l’on se penche aux responsables de ce massacre. Selon son Coordinateur, il ya plusieurs présumés coupables:


<<Aujourd’hui, d’après l’ordonnance de renvoi, onze personnes sont présumées auteurs de ce crime au stade du 28 septembre.>> martèle maître Alpha Amadou DES Bah.

Poursuivant sur le déroulement, l’avocat fait savoir que tous les moyens sont présents son organisation:

<<Aujourd’hui, il aucun obstacle qui empêche la tenue de ce procès car salle est disponible, les avocats sont présents, les victimes et même les présumés auteurs. Donc, il n’y a aucun manque technique ni financier qui pourrait empêcher ce procès en Guinée>>.

Pour cette 12ème année, le collectif des victimes et les partenaires espèrent en fin trouver l’issue favorable de la junte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *