Course à la Feguifoot : un grand duel KPC et Antonio se présente sur tous les fronts

Au cours d’un point de presse animé hier, lundi 1er mars au stade petit sory de Nongo, le président de Hafia FC a levé le suspense autour de sa candidature à la présidence de la Fédération guinéenne de football ( FEGUIFOOT). Kerfalla Person Camara (KPC) a ainsi annoncé officiellement sa candidature pour les élections du 30 avril 2021.

Candidat à sa propre succession, le président de la Fédération guinéenne de football et président du Horoya AC, Mamaou Antonio Souaré a désormais un challenger de taille. Dans sa déclaration d’hier, KPC a dénoncé selon lui la gestion opaque du président Antonio Souaré durant sa première mandature à la tête de la feguifoot. Il compte probablement s’appuyer sur les défauts de son adversaire pour tirer profit. 

« Il y a beaucoup de choses qui se passent et ça nous a coûté des humiliations. Quand on pense au retrait des médailles de nos cadets en 2019 et disqualifiés pour le mondial, en plus de ça, il y a eu plusieurs autres sanctions. On a aussi vu le seul candidat guinéen au prochain congrès électif de la CAF invalidé », a dénoncé KPC. 

Après l’officialisation de la candidature de l’homme d’affaires, les réactions fusent de partout et dans tous les secteurs. Les journalistes, les artistes et autres citoyens ordinaires s’invitent dans la danse pour tirer le drap vers le côté de leur candidat. Chacun de son côté essaie d’expliquer les réalisations de son mentor pour convaincre le grand public. 

Ceux qui soutiennent Antonio Souaré parlent d’un bilan positif du président de Horoya à la tête de la FEGUIFOOT. Cela en raison de ses différentes réalisations notamment la finalisation du stade de Nongo, la construction de son centre de formation de football,la formation de son académie de football, l’accompagnement du Sily Local jusqu’en demi-finale du CHAN au Cameroun et tant d’autres. 

De l’autre côté, ceux qui soutiennent KPC aussi avancent plusieurs réalisations de leur mentor dont la construction d’un centre de football, la construction du stade de son Club, la formation de son académie de football, l’octroi des pelouses synthétiques pour trois stades dans certains régions etc.

Ce qui reste claire, ces journalistes, artistes ou autres personnes qui soutiennent Antonio ou KPC ne sont pas des électeurs. Ce sont seulement les 65 membres statutaires qui éliront le prochainprésident de la Fédération guinéenne de football aux élections du 30 avril 2021. L’avenir du football guinéen revient donc à ces personnes que beaucoup d’observateurs qualifient de versatiles en raison de leur éventuel changement de côté à tout moment. 

L’un ou l’autre, le prochain président de la Fédération guinéenne de football va faire face à plusieurs chantiers. Il y’a entre autres le rassemblement de tous les acteurs du monde de football, la formation des éducateurs et entraîneurs, le développement du football local et national, le développement du football féminin, bref s’investir pour le rayonnement du football guinéen sur le plan continental. 

Abdourahmane Diallo pour www.gui-plus.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *