Chronnique: Le destin inattendu de Marlyatou.

Présentation

Depuis que j’étais toute petite je rêvais d’un prince charmant comme n’importe quelle petite fille.

Durant mon adolescence, j’ai connu quelques relations qui ont très mal finies. J’ai eu le cœur brisé par ma dernière relation que j’ai décidé de me concentrer sur mes études et mon avenir professionnel plutôt que sur l’amour.


Mais tout ça s’est envolé le jour où je l’ai rencontré. L’homme qui a complètement changé ma vie. Cet homme s’appelle Rachid

Je m’appelle Marlyatou Diallo j’ai 20ans, et voici mon histoire.

Ce sont les vacances, je ne travaille pas donc je vais pouvoir me promener tranquillement en France 🇫🇷, sous un magnifique soleil d’été.
Je décide d’aller faire mon sport, ce matin plutôt que ce soir.
Je me prépare donc à aller courir un peu.
Après 20min de course, mon téléphone m’annonçait l’arrivée d’un SMS.
Alors que je lisais, je ne vois pas qu’un homme était arrêté au milieu du chemin.
Je ne pus l’éviter, et je lui renverse.
Le choc fut tel que lui comme moi, nous nous retrouvions par terre.
Oh mon Dieu, je suis désolée Monsieur. Je ne vous avais pas vu, j’espère que je ne vous ai pas fait mal.
Rachid : Ce n’est rien mademoiselle, et vous ne m’aviez pas fait mal, ne vous inquiétez pas. C’est toujours agréable d’être percuté par une charmante apparition.
Oh mon Dieu, il me trouve charmante je suis tellement………

Épisode 1


Moi: oh mon dieu, il me trouve charmante, je suis tellement troublée par ce commentaire que j’en deviens timide.
Oh et bien…. mer….. Merci pour ce commentaire.
Rachid : j’espère mademoiselle, que vous n’êtes pas blessé.
Euh, non je ne crois pas.
Lorsque je pose mon pied droit par terre, j’ai sentis une douleur.
Rachid : on dirait bien que vous vous êtes blessée. Permettez-moi de regarder.
Euuh………
J’ai à peine le temps de protester qu’il me fait asseoir sur le banc le plus proche, enleva ma chaussure et examina ma blessure…..
Rachid : humm, votre cheville n’est pas casée. Elle est simplement foulée un peu de glace dessus et elle ira mieux.
Moi: merci beaucoup, c’est vraiment gentil à vous.
Rachid : mais de rien charmante apparition puis-je vous demandez votre nom ?
Moi: oh bien sûre. Je m’appelle Marlyatou Diallo. Et vous, comment vous appelez vous ?
Je m’appelle Rachid.
Rachid : je suis désolé, mais je dois y aller. Ah oui, bien sûr. À bientôt j’espère.
Moi: je n’ai même pas le temps de lui répondre qu’il est déjà parti.
J’ai l’impression que je recommence enfin à respirer et que mon rythme cardiaque revient enfin à la normal.
Moi: avant de partir en direction de chez moi, je lis le message que j’ai reçu au moment où j’ai percuté Rachid. C’est un SMS de ma meilleure amie Mariam Goepogui.
Mariam: salut ma poupia, ça te dit qu’on sorte ce soir ? Pourquoi pas après tout, ça pourrait être sympa de sortir un peu.
Moi: je suis à 100%, À ce soir Mariam. Tenue sexy exigée ?
J’aurai un truc à te raconter
Moi: après avoir envoyé mon SMS, j’appelle un taxi pour rentrer chez moi, et me préparer pour notre sortie en boîte.
Mais d’abord il me faudra soigner ma cheville. Une fois arrivée chez moi, je pars me changer et aller voir mon médecin. Heureusement qu’il se trouve en bas de mon appartement.
Il me dit que ce n’était rien de grave un peu de crème sur ma cheville et dans quelques.

A la prochaine ! pour un nouvel épisode.

Les chronniques de Néné Aissatou

2 réflexions sur “Chronnique: Le destin inattendu de Marlyatou.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *