Chronique: épisode 2 du destin inattendu de Marlyatou.

Il me dit que ce n’était rien de grave, un peu de crème sur ma cheville et dans quelques heures il n’y apparaîtra plus.

Et effectivement, au moment de me préparer pour ma sortie en boîte avec Mariam, ma cheville ne me faisait plus du tout mal.

Je décide de mettre une de mes robes bretelles noir en dentelle mousseline et dos nu. Je mis des talons noir, je me maquille légèrement et mis des petites boucles d’oreilles et un bracelet.

Et voilà, je suis enfin prête. Je pris ma pochette et partis retrouver Mariam devant la boîte 224.

Mariam m’attendais devant l’entrée de la boîte et elle était déjà entrain son sport favori la drague.

Mariam :salut poupia, waouh tu es vraiment magnifique ce soir, tu vas faire un malheur ce soir.

Moi :salut ma poupée, tu n’es pas mal non plus tu sais.

Elle portait une robe rose, assez courte, mais avec un décolleté assez sage. Le rose allait vraiment bien avec ses longs cheveux.
Mariam est vraiment mon opposé que ce soit au niveau physique (elle est claire aux yeux noir, et moi je suis brune aux yeux noir).ou au niveau du caractère.

Elle adore se mettre en avant pour être vu,alors que moi j’ai plutôt tendance à me montrer discrète même si parfois quand on sort, je peux m’habiller de façon sexy.

Allons faire la fête et draguer tout ce qui bouge 😂.

Les chroniques de Néné Aissatou une fille guineenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *