Baffoé sur la circulation : « aucun agent de la CMIS n’a le droit de demander vos papiers »

A l’occasion de la conférence de presse mensuelle de la Direction générale de la police tenue hier, vendredi 8 mai à Coléah, le DG et les directeurs centraux de la police ont abordé plusieurs sujets liés à la sécurité des citoyens à Conakry.

Interpellé sur le comportement de certains agents de la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) sur la circulation, le directeur général de la police nationale a tenu à apporter des précisions sur le rôle de ces policiers dans la réglementation de la circulation.

« Les agents de la CMIS ont le droit de constater les infractions, ils peuvent être aussi réquisitionnés en cas d’embouteillages énormes mais ils n’ont pas le droit de verbaliser, ils n’ont pas le droit de prendre vos documents parce qu’ils ne sont pas spécialistes de la sécurité routière. Tout policier qui vous demandera vos papiers dans la rue, il faut qu’il soit badgé. Celui qui n’a pas son badge ne lui donné pas vos papiers », a dit le Général Baffoé.

A noter que nombreux agents de la CMIS s’érigent en des éléments de la sécurité routière pour dit-on réglementer la circulation, alors que la plupart d’entre eux c’est pour extorquer simplement de l’argent aux citoyens qui ne savent pas différencier les deux corps. Ils sont souvent accusés de créer par fois même des embouteillages pour juste profiter et verbaliser certains conducteurs.

Abdourahmane Diallo pour www.gui-plus.com
(00224) 621 28 03 88 / abrahamd992@gmail.com

10 réflexions sur “Baffoé sur la circulation : « aucun agent de la CMIS n’a le droit de demander vos papiers »”

  1. C’est une importante précision pour nous usagers de la route. Haha 😂 prochainement nous allons leurs faire valoir leur devoir

  2. Ca sera vraiment un grand soulagement pour nous les usagers de la route car des agents qui ne savent même pas pourquoi ils ont été affecté dans les différents carrefours de la capitale profitent pour retirer de l’argent tout en créant des embouteillages dans la circulation.

    1. Aboubacar Sidiki Kourouma

      Allez yà Enco 5. Les agents de la CLIS s’érigent carrément en agents de la police routière pour constater les infractions des automobilistes, ce qui n’est pas de leurs ressorts et qui est simplement révoltant. Nous prions les autorités de sanctionner ces agents indélicats pour rendre les choses enfin normales en Guinée.

  3. Alpha Kabinet Cissé

    Évidemment cela est une réalité mais quand nos droit sont bafoués à qui est ce nous devons faire le droit de recours et est ce que les fauteurs seront réprimés

  4. Ibrahima sory sow

    C’est bien de prendre ses décisions, mais qui va faire le suivi de l’exécution des propositions.
    Je vous invite à etre à être dans anonymat pour constater à vue d’œil le comportement de vos agents.
    À bambetot cet eux-mêmes qui vont de l’embouteillage, parce qu’ils amènent la voiture pour restreindre le passage des voitures.

  5. Amadou Doumbouya

    Il s’agit pas de la cmis seulement même certains gendarmes le font
    Si eux aussi nous demandent nos papiers on vas refusé aussi je pense ?

  6. Grand merci pour cette décision et il faut aussi faire en sorte que les badges ne soient pas faux puisque actuellement même le billet vert se fabrique .

  7. Condé Ibrahima Nantènin

    Ah! Ici à Kamsar ses agents sont pires que les policiers routiers. Ils substituent plus argent aux usagers que la police routière. Ils ont même créés des zones de stationnement propre à eux. Ceux qui connaissent Kamsar, aller à Kayéguissa et à Sahara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *