Amadou Diouldé après sa libération : « Je suis content d’être allé en prison…»

Reconnu coupable des faits d’offense au Chef de l’État et condamné à 5 millions de francs guinéens, le journaliste Amadou Diouldé Diallo a recouvré sa liberté après avoir passé 82 jours en prison.

Après le verdict, le doyen Amadou Diouldé Diallo s’est confié à la presse : « Je suis content d’être allé en prison, c’est l’avant-dernière épreuve d’un homme avant la mort. La prison est une école qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Un homme qui subit une telle épreuve, doit respecter ceux qui l’ont déjà subit et connu. Et également s’incliner devant la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en prison. Être solidaire et compatir à la douleur des leurs en prison. Il ne faut pas souhaiter la prison même à son pire ennemi. Je remercie ma famille, ma belle-famille, la presse, Reporter sans frontières, l’Association internationale de la presse sportive (AIPS), mes avocats, tous ceux qui, de façon connue ou anonyme, ont contribué aujourd’hui à ma libération dans le strict respect de la Loi L002. Nous devons nous battre pour la maintenir, la consolider, parce que c’est elle qui constitue notre ferme défense face au pouvoir public, c’est extrêmement important », a dit le journaliste.

A rappeler que le journaliste sportif a été arrêté et détenu depuis plus de 2 moi à Maison Centrale de Conakry après avoir été accusé d’Offense au Chef de l’État pour une de ses sorties médiatiques dans une radio privée de la place.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *