« 31 secrets pour maîtriser l’art de parler en public »

   J’ai compris avec le temps que le niveau intellectuel n’est pas en jeu dans l’art de parler en public. Mais, que d’autres critères entre en jeu. Je viens ici vous concocter le fruit de mon expérience de conférencier pour maîtriser l’art de parler en public, vaincre le trac et vous exprimer devant un auditoire avec aisance :

 Secret N°1 :

   « Quand vous avez le trac, sachez que c’est avant tout un apport d’énergie causé par un supplément d’adrénaline dans votre sang. C’est donc de l’énergie en PLUS pour vous AIDER à vous dépasser devant votre public ».

 Secret N°2 :

   « Ne considérez par le public comme un ennemi, mais comme des amis qui vous veulent du bien – c’est en réalité en grande majorité le cas – et votre peur disparaîtra »

 Secret N°3 :

   « La meilleure façon de réussir une intervention en public est de connaître votre sujet à FOND. Plus vous maîtrisez votre sujet, et plus serez à l’aise ».

 Secret N°4 :

   « Pour être efficace et percutante, une bonne conclusion doit être un rapide résumé des points-clé de votre intervention. Cela peut être un appel à l’action pour mobiliser votre auditoire, ce qui est totalement relié à votre objectif de départ ».

 Secret N°5 :

   « Avant même de préparer votre communication ou votre discours, vous avez besoin de définir clairement vos objectifs et de vous demander:

      «Qu’est-ce que vous voulez atteindre avec votre message ? »

 Secret N°6 :

   « Lorsque vous commencez votre discours, vous devez vous rappeler que la partie la plus importante est votre introduction. Si l’attention de votre auditoire n’est pas capturée dans les 30 premières secondes, vous avez loupé votre intervention pour la suite ».

 Secret N°7 :

 Les aides visuelles sont si importantes ?

Elles stimulent les sens de votre auditoire et les ressources mentales pour relier votre communication à leur vécu intérieur et leur propre expérience. Cela permet par inadvertance de les tenir en éveil et de rester concentré tout au long de votre discours.

   Plus important encore, les aides visuelles vous permettent de continuer à renforcer vos points-clés et d’accroître le nombre d’associations d’idées, ce qui permet d’améliorer la capacité du cerveau de faire des rappels pour votre auditoire de votre sujet.

 Secret N°8 :

   « Avant de commencer votre intervention, mémorisez votre phrase d’ouverture. Ce point est crucial, car une fois que vous êtes entré dans le rythme de votre présentation, vous vous rendrez compte que le reste s’écoule plus facilement ».

 Secret N°9 :

   « Suivez le modèle de Franklin ROOSVELT, célèbre pour ses facultés de communication avec les Américains. A la radio, il commença ainsi l’une de ses fameuses causeries au coin du feu:

   « J’aimerai parler quelques minutes de questions bancaires… »

Ou encore:
   « Je veux vous parler de ce que nous avons décidé ces derniers jours, pourquoi nous l’avons fait et quelles seront les prochaines étapes »…

 Secret N°10 :

   J’ai donné ma première conférence à 18 ans.
   Pour évacuer ma peur, j’ai appliqué ce principe que j’avais lu quelques années auparavant dans un ouvrage sur le sujet.

   Le principe était celui-ci :

   Allez à la rencontre des participants avant votre intervention. Questionnez-les. Cherchez à les connaître personnellement. Saluez-les en leur serrant la main.  Votre peur de parler en public disparaîtra quand vous commencerez votre intervention.

 Secret N°11 :

   « Prenez toutes les occasions pour commencer à exposer vos idées, vos projets dans des groupes que vous connaissez bien. Vous « travaillez » ainsi votre capacité à parler en public avec des filets »

 Secret N°12 :

   « Avant de vous exprimer devant votre auditoire, OUBLIEZ VOS SOUCIS ! Vous aurez toujours le temps d’y repenser après votre intervention. Le conseil que je vous délivre :

   « Concentrez-vous sur ce que vous avez à dire ! » POINT ».

 Secret N°13 :

   « Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais votre voix est un instrument rare, car UNIQUE ! Servez-vous de votre voix pour enchanter, séduire votre auditoire. Votre voix peut vous apporter des satisfactions extraordinaires en terme d’audience ».

 Secret N°14 :

   « Quand vous vous exprimez devant un auditoire, bougez en fonction de ce que vous dites et des émotions que vous voulez faire passer. Choisissez et déterminez les gestes les plus pertinents pour renforcer votre message ».

 Secret N°15 :

   « En matière de principes pour parler avec aisance devant un public, retenez que vous devez d’abord être vous-même. Plus vous êtes naturel, que vous laissez les mots s’exprimer de manière libre – sans entrave de l’analyse de chaque expression -, vous serez alors écouté et apprécié de votre auditoire ».

 Secret N°16 :

   « Quand le trac vous envahit, rappelez-vous cette loi du yoga qui dit ceci :

   Il est impossible d’être stressé et tendu quand on adapte une respiration calme et profonde. En revanche, il est impossible d’être calme et apaisé quand on adopte une respiration courte et rapide ». 

   En d’autres termes, votre respiration est liée de près à votre état d’esprit. Contrôlez votre respiration et vous contrôlez votre état d’être »

 Secret N°17 :

   Une astuce quand on à peur de manquer d’idées ou d’arguments, consiste à interroger votre auditoire. Posez-lui des questions (ou mieux, demandez s’il en a). Aussitôt, vous saurez meubler et relancer votre flux d’idées.

 Secret N°18 :

   « Quand vous avez un trou de mémoire, prétextez de boire un verre d’eau. Cela vous permettra de gagner du temps pour retrouver le fil de votre exposé ».

 Secret N°19 :

   « Ayez une image claire et précise de vous en train de faire votre intervention. Entendez-vous clairement dans votre esprit « comme si » vous étiez devant un public et que vous êtes convaincant et avec du charisme. Cette image positive s’imposera à votre subconscient ».

 Secret N°20 :

   « Parler en public est plus facile que tout autre chose. 

   Ne croyez pas que c’est difficile. Au contraire, il vous suffit de libérer les freins qui vous retiennent. Pour les libérer, commencez par parler au public, comme si vous parliez à des amis ».

 Secret N°21 :

   « N’oubliez jamais que lorsque vous communiquez en public près de 80% de votre message passent par vos gestes, votre attitude, votre regard, votre corps. 20% seulement de votre communication est verbale »…

 Secret N°22 :

   La peur de parler en public est créé par vous-même. Les mots que vous décrivez pour la décrire AMPLIFIE la sensation de malaise. Si vous vous dîtes:

    « Je panique à l’idée de parler devant le conseil d’administration« , remplacez le « panique » (forte charge émotionnelle) par « J’appréhende » qui a une plus faible charge émotionnelle.

   Utilisez des mots charge émotionnelle faible et votre peur diminuera d’intensité ».

 Secret N°23 :

   « Pour devenir un bon orateur, vous devez toujours chercher à enrichir vos connaissances, par des anecdotes, des informations pertinentes et utiles à votre spécialité. Plus vous en savez et moins vous risquez de vous retrouver à court d’argument.

   Ayez pour but d’enrichir votre savoir – chaque jour – une information nouvelle (ou anecdote) »

 Secret N°24 :

   « Quand vous parlez devant un public, sachez que votre manière d’être (attitudes, présence, force de conviction, gestuels, regard, etc.) compte 10 fois plus que votre manière de vous exprimer ».

 Secret N°25 :

   « Quand vous avez une idée à faire passer, assurez de deux choses :

   1. Etes-vous très convaincu vous-même ?
   2. Ayez toujours au minimum 3 arguments pour convaincre que cette idée est bonne. »

 Secret N°26 :

   Je vous révèle ici un de mes secrets pour convaincre lorsque je donne une conférence ou une intervention en public :

   1. Ayez ce que j’appelle un « squelette »dans votre message.
Un squelette est UNE idée-force qui est le cœur de votre intervention.

   2. Chaque argument, chaque élément de votre intervention DOIVENT toujours être reliés à ce squelette (votre idée-force).
   3. Expliquez et démontrez que tout est associé à votre idée-force. Revenez souvent à votre squelette.

   Le résultat est surprenant :

   Votre auditoire se souviendra que tout ce que vous lui avez dit (ou argumenté) – est en liaison – avec votre idée-force. Il sera 10 fois plus convaincu que si vous n’avez pas de squelette. »

 Secret N°27 :

   « Je suis souvent dépité du manque de préparation de mes étudiants pour apprendre à « parler en public ». Confusion, message peu clair, communication trop légère, etc.

   Pourtant, s’ils avaient compris ces principes fondamentaux pour réussir leurs interventions. Dale Carnegie demandait à ses étudiants qui voulaient devenir conférencier:

   1. Ayez un plan avant de vous exprimer (sachez pourquoi vous parlez devant un groupe, ayez un but précis).

   2. Restez sur ce plan (ne partez pas en conjecture sur d’autres sujets – restez à votre plan).

   3. Résumez à la fin les points importants de votre plan.

   Ces 3 principes sont à la source d’une communication efficace et qui laissera des traces dans l’esprit de celles et ceux qui vous écoutent ».

 Secret N°28 :

   « Le trac est un apport d’énergie engendré par les hormones de stress. Ne le voyez donc pas comme un ennemi mais comme un ami. Il vous apporte des forces à la condition de « brûler » ce surplus d’énergie ».

 Secret N°29 :

   « Avant de chercher à vous exprimer devant 10 personnes, commencez pas 2, puis 3, puis 4, etc. C’est ainsi que vous vous raffermissez et que votre votre confiance augmente.

   Un autre conseil, lorsque vous montez en nombre de personnes, essayez à chaque fois de vous rappeler vos interventions réussies (et uniquement celles-ci) précédentes. Vous déclencherez une vague de réussite dans votre prestation ».

 Secret N°30 :

   « Pour être compris, parlez le plus en images. utilisez pour vos explications des métaphores. Faites des comparaisons, des différences, des analogies avec des situations complètement différentes du quotidien, afin de bien vous faire comprendre.

   Vous vous étonnerez à entendre de votre auditoire que vous êtes un bon orateur très pédagogue »

 Secret N°31 :

 « Dédramatisez vos prochaines interventions. On n’a jamais mangé quelqu’un qui s’exprime en public. JAMAIS. Et si votre intervention n’est pas réussie, dans une semaine votre auditoire l’aura complètement oubliée ».

Source: Didier Pénissard coach
Formateur d’orateur de haut Niveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *